Monarde didyma Bio

Monarda didyma

La monarde didyma est une plante vivace herbacée à port dressé, atteignant 1 m de haut. Ses feuilles sont dentées, lancéolées, vert foncé, nervurées de rouge. En été, apparaissent de belles fleurs rouges écarlates, groupées en verticilles au sommet des tiges. Elles sont riches en nectar et attirent les abeilles. Les fleurs et les feuilles dégagent un parfum puissant qui rappelle la bergamote.

Conditionnement
4,60 €
TTC
Quantité
Rupture de stock

-->
  • Garanties sécurité Garanties sécurité
  • Expédition rapide
Du lundi au mercredi (en savoir +) Expédition rapide Du lundi au mercredi (en savoir +)

Caractéristiques botaniques de la monarde didyma :

Autres noms : 

Thé de France, thé rouge, bergamote, thé d’Oswego, thé de Pennsylvanie…

Origine :

Amérique du Nord.

Famille :

Lamiaceae.

Caractéristiques culturales de la monarde didyma :

 Terrain : pH : indifférent - Sol : Frais.

 Exposition : Soleil ou mi-ombre.

 Rusticité / Climat : Zone : 6 (-22 C  - 17 C).

 Feuillage : Caduc.

 Taille : 0,90 m x 0,70 m

 Comestible : Oui.

 Floraison ornementale : Oui.

Rouge écarlate en été.

Cultiver la monarde didyma :

La monarde didyma pousse à l’état sauvage dans les sous bois et aux abords des forêts en Amérique du Nord. Elle demande un sol frais, mais bien drainé, une terre riche en matières organiques. Elle peut pousser en plein soleil, mais se plait bien en exposition moins ensoleillée. C’est une plante rustique qui peut supporter de grands froids.

La plantation peut s’effectuer au printemps ou à l’automne. Je vous recommande d’apporter un bon terreau de feuilles, du compost ou du fumier à la plantation, puis de renouveler ces apports de matières organiques tous les ans au mois de mars. Il faut respecter des distances de plantation de 50 cm environ. La monarde a besoin d’eau pour bien se développer, en terrain sec, il faudra assurer quelques arrosages. Une taille légère après la floraison puis une deuxième taille sévère à l’automne. La monarde est très sensible à l’oïdium, surtout en terrain sec, parfois à la rouille et les limaces l’apprécient aussi beaucoup. Pensez à renouveler régulièrement vos plants de monarde, ces derniers vieillissent mal au bout de 3 ou 4 ans.

La monarde didyma en cuisine :

La monarde est surtout utilisée pour accompagner ou pour remplacer le thé, mais on peut aussi ajouter les feuilles avec parcimonie dans les salades. Les fleurs accompagnent les salades de fruits, les glaces ou différents desserts. On confectionne des liqueurs avec les feuilles et les fleurs. Ajoutée aux pots pourris, elle apporte son délicieux parfum de bergamote

Propriétés médicinales :

Prise en infusion, la monarde a des propriétés calmantes et digestives. Elle est préconisée pour soigner les rhumes et les problèmes respiratoires.

 

Un peu d'histoire :

Cette plante originaire d'Amérique du Nord tire son nom de Monardès, un médecin et trafiquant d'esclaves de Séville, qui a décrit en 1565 et ainsi popularisé en Europe les plantes du Nouveau Monde comme le maïs, la cacahuète, l'ananas, le tabac, le chocolat ou la tomate (appelée alors pomme d'or car elle était jaune !).

La monarde joua un petit rôle dans l'indépendance des États-Unis. Contextualisons :  en 1773, l'Angleterre soumet les colonies américaines à des taxes importantes, sauf pour sa Compagnie anglaise des Indes Orientales, conférant à cette dernière un monopole qui déplaisait aux bourgeois et aux contrebandiers des treize colonies, qui appelèrent au boycott.
Déguisés en indiens, des membres des Sons of Liberty montent à bord des bateaux anglais stationnés dans le port de Boston et jettent à l'eau des caisses de thé, un symbole encore actuel de la noblesse anglaise. Cet évènement devint connu sous le nom de Boston Tea Party. Des années plus tard, José Bové et d'autres fauchaient du maïs OGM pour des raisons similaires quoique plus écologiques.
L'historien Howard Zinn, qui a d'ailleurs enseigné durant 24 ans à Boston, montre dans Une histoire populaire des États-Unis comment les Anglais ont instauré ensuite la loi martiale dans l’état du Massachussets, ce qui poussa 4000 habitants jusqu'au quartier des administrateurs de la colonie, pour les forcer à démissionner.
Trois ans plus tard, des membres des Sons of Liberty signaient la déclaration d'Indépendance et l'un d'eux, John Adams devint même le second président des USA.
Entre-temps les colons, ayant appris ses secrets des amérindiens, remplacèrent le thé par la monarde ! La monarchie est morte, vive la monarde !

Et puis...la Compagnie des Indes se renfloua en vendant à la Chine de l'opium produit en Inde.
Et puis...la terre des indiens fut allègrement volée, les traités de paix systématiquement violés. Assimilés de force ou rendus fous par l'eau-de-feu, traqués puis parqués dans des réserves...il nous des Indiens reste un peu de leur savoir sur les herbes.

En France, la limonade de thé d'Oswego, comme on l'appelait d'après le nom d'une tribu amérindienne, devint très populaire à la Belle Époque : on voit la muse de Renoir en boire dans son tableau Le déjeuner des canotiers.
Une infusion refroidie de monarde, du jus de citron, du sucre de canne et de la glace pilée : voilà qui est plus bucolique et moins toxique que l'absinthe !

Dans un monde devenu fou, où le libre-échange fait rage, sans autre logique que le profit à court terme, détruisant le lien qui nous unit à la terre et aux autres êtres... nombreux cherchent des solutions locales à un désordre global. Apprendre les secrets de la nature et des plantes peut être une source de résilience.

Les indiens d’Oswego utilisaient traditionnellement la monarde en infusion et pour préparer différentes boissons, puis les colons de Boston à leur contact ont appris à utiliser cette plante. En 1773, une manifestation de colons (la Boston tea party), contre l’autorité de la couronne anglaise dégénéra et les colons jetèrent des centaines de caisses de thé à l’eau. A partir de cette date, la monarde supplanta le thé, ce qui lui valu différents noms : thé rouge, thé d’Oswego ou encore thé de Pennsylvanie.

La collection de monardes

Monarda didyma

Fiche technique

Hauteur à l'état adulte
0,90 m
Largeur à l'état adulte
0,70 m
Comestible
Oui
Partie comestible
Feuilles et fleurs
Feuillage
Caduc
Exposition
Soleil à mi-ombre
Floraison
Rouge écarlate en été
Plantation
Mars - Avril - Mai - Juin - Septembre - Octobre
Cycle végétatif
Vivace
Utilisation de la plante
Infusions, desserts, salades, liqueurs...
Plante médicinale
Oui
Conditionnement
Godet 9 cm

Références spécifiques

EAN13
3
Aucun avis n'a été publié pour le moment.