Thym luisant

(Thymus nitens)

thym luisant
 

Idéal pour ceux qui ont du mal à cultiver le thym commun, car il résiste un peu mieux aux excès d'humidité.

Le thym luisant est plutôt rampant, il se couvre au tout début du printemps d’une multitude de fleurs roses qui en fait une plante très décorative. 


Plantation et culture du thym luisant :

Plantez vos pieds de thym luisant dans sol bien drainé, au printemps ou en automne en espaçant chaque pied de 40 cm environ. Après la plantation, un arrosage reste nécessaire à la reprise, la quantité d'eau apportée par la suite sera faible, le thym ayant des besoins hydriques très modérés.

Les thyms se plaisent dans des sols drainés, légers, de préférence calcaires. Cette plante supporte très bien la sécheresse et pousse en plein soleil. Le parfum du thym sera d’autant plus puissant qu’il aura poussé dans ces conditions.

Le thym luisant résiste bien au froid, on le rencontre jusqu'à des altitudes de 1500 mètres. En revanche, l’hiver, il craint les zones trop humides.

Les thyms sont des plantes robustes qui résistent bien aux maladies et aux ravageurs, ils peuvent parfois être attaqués par des pucerons ou des cicadelles ces insectes peuvent être combattus à l'aide de produits à base de roténone, de pyrèthre ou avec des purins d’ortie, d’absinthe, de tanaisie ou de rue.

 

Taille et récolte du thym luisant :

Le thym luisant se taille tout de suite après la floraison, assez sévèrement pour permettre à la plante de s’étoffer et lui éviter de faire du vieux bois. Tout au long de l’année, en fonction de vos besoins, vous pouvez cueillir quelques tiges de thym sur votre plante sans que cela lui soit préjudiciable. Attention cependant à ne pas tailler trop court vos plantes avant l’hiver. Les plantes destinées au séchage doivent être cueillies au printemps, le matin, après la rosée par un jour de temps sec. Ce sont les sommités fleuries qui sont prélevées au tout début du fleurissement.

La culture en pots ou en jardinières des thyms :

C’est un vrai plaisir que d’avoir à porté de main quelques brins de thym qui permettront d’égayer votre cuisine, d’autant plus que ces plantes réussissent très bien en pots sur le rebord d’une fenêtre ou sur un balcon. Pour réussir à coup sûr sa culture il faut respecter quelques règles de base :

C’est une plante Méditerranéenne qui aime le soleil, installez donc vos pots au sud.

Elle craint les sols lourds et humides, adaptez alors votre terreau de rempotage en choisissant des éléments drainants (écorces, graviers, sable grossier, pouzzolane…), utilisez des contenants à fonds bien drainés et proscrivez les soucoupes sous les pots qui retiennent l’eau.

Réalisez des rempotages réguliers (2 fois par an), dans des pots adaptés à la taille de la plante.

Réalisez des tailles régulières comme pour des plantes de pleine terre. 

La conservation du thym :

Quelques brins de thym se conservent durant presque 2 semaines au frais, la base des tiges dans l’eau. On peut aussi avoir recours à la congélation, le thym effeuillé sera plongé dans des bacs à glaçons, mais la meilleure façon de conserver le thym reste le séchage. Ce dernier reste assez simple à réaliser. Il suffit de suspendre, dans un local aéré et sec, de petits bouquets de thym, que l'on effeuillera ensuite. Le séchage doit être réalisé rapidement, si le temps est trop humide le thym peut être séché au four à base température (50°C) pendant quelques heures.

Les feuilles séchées sont ensuite stockées dans un récipient fermé hermétiquement, à l'abri de la lumière.

 

Utilisations du thym luisant :

En cuisine, le thym luisant accompagne toutes sortes de plats. Il parfume avec bonheur toutes les viandes grillées, les ragoûts, les gibiers, on l'incorpore aux farces, il accompagne idéalement le poulet, les gibiers, le pâté, les saucisses, les marinades ou les pommes de terre.

Il parfume agréablement les fromages de chèvre, les omelettes, les œufs brouillés, les soupes ou les potages.

Le thym rehausse la saveur des légumes comme la courgette ou l'aubergine. On l'ajoute à toutes les préparations à base de tomates, ainsi que dans les sauces au vin.

Cette plante permet de confectionner de délicieuses huiles parfumées pour tout types d’utilisations culinaires, le thym parfume également le vinaigre.

Le thym s’harmonise parfaitement avec l’ail et les olives noires.


En savoir plus sur les thyms :

 

La mythologie grecque nous apprend que c’est lors de la guerre de Troie que le thym serait né, issu d’une larme de la belle Hélène, transformée en plante par les dieux de l’Olympe.

Le thym était déjà connu dès la Haute antiquité par les Egyptiens qui l’utilisaient pour embaumer leurs morts.

Les Grecs de l’antiquité faisaient brûler du thym pour parfumer l’autel de leurs dieux, ainsi que certains lieux publics, il était également associé au culte de la déesse Hécate. Dioscoride, médecin et botaniste grec du 1° siècle en connaissait déjà certaines vertus et le conseillait à ses patients.

Le thym, symbole de courage, a été largement employé par les romains pour fabriquer des cosmétiques et pour accompagner toutes sortes de plats. Ils en disposaient également dans leurs couches pour favoriser leur sommeil. Pline l’ancien, naturaliste du 1° siècle le prescrivait pour lutter contre la douleur et pour ses vertus stimulantes.

Ce symbole de courage associé au thym à traversé les temps et au Moyen Age les dames dont le compagnon partait guerroyer loin leur brodait sur une écharpe une branche de thym entourée d’abeilles.

Au Moyen Age, le thym fût peu employé, il ne figure même pas dans le capitulaire de Villis, liste où Charlemagne avait répertorié toutes les plantes qu’il souhaitait voir cultiver dans son empire par ses sujets, il faudra attendre le XVIème siècle pour qu’il retrouve ses lettres de noblesse et devienne l’emblème de la cuisine Provençale.

Dans le langage des fleurs le thym signifie « vous resterez présent dans mes souvenirs » ou « vous m’émouvez ».



Commander du thym luisant.




Nous produisons de nombreux autres thyms :




- Thym à odeur de pin ((Thymus 'Pinewood').

- Thym à tête (Thymus capitatus)

Thym atticus (Thymus atticus)

Thym camphré (Thymus camphoratus)

Thym chevelu (Thymus comosus)

Thym cilié (Thymus ciliatus)

Thym citron (Thymus 'Culinary Lemon')

Thym citron panaché (Thymus 'Golden King')

Thym citron rampant (Thymus 'Rosemary's Lemon Carpet')

Thym compact (Thymus vulgaris 'Compactus')

Thym creeping red (Thymus serpyllum 'Creeping red')

Thym cumin (Thymus herba-barona)

- Thym de l'Himalaya (Thymus linearis)

Thym de mer (Thymus carnosus)

Thym 'Doone Valley (Thymus 'Doone Valley')

Thym doré (Thymus pulegioides 'Bertram Anderson')

Thym foxley (Thymus pulegioides 'Foxley')

Thym hirsute (Thymus roegneri)

Thym kosteleckyanus (Thymus kosteleckyanus)

Thym laineux (Thymus praecox subsp. ligusticus)

Thym 'Lemon Curd' (Thymus 'Lemon Curd')

Thym leucotrichus (Thymus leucotrichus)

Thym longues feuilles (Thymus longicaulis)

Thym neiceffi (Thymus leucotricus subsp. neiceffii)

Thym orange (Thymus 'Fragantissimus')

Thym pannonicus (Thymus pulegioides subsp. pannonicus)

- Thym pouliot (Thymus pulegioides)

Thym rampant nain (Thymus praecox subsp. ligusticus 'Minor')

Thym résineux (Thymus mastichina)

Thym serpolet (Thymus serpyllum)

Thym serpolet blanc (Thymus serpyllum var albus)

Thym 'Silver Queen' (Thymus 'Silver Queen')

Thym Tabor (Thymus pulegioides 'Tabor')

- Thym vert (Thymus vulgaris)

- Thym zygis (Thymus zygis)