Sarriette des montagnes

Satureja montana

La sarriette est un sous-arbrisseau vivace et persistant, à port buissonnant, qui atteint 40 à 50 cm de haut et de large.

Ses petites feuilles étroites, oblongues, coriaces et pointues dégagent un arôme fort et épicé, très appréciées en cuisine.

En été, apparaissent à l'aisselle des feuilles, de petites fleurs blanchâtres, ou roses-pâle qui attirent les abeilles.

Plus de détails

3,60 € TTC

Autres noms :

Pèbre d'aï (poivre d'âne), savourée, sarriette vivace...

Origine :

Europe du sud.

Famille :

Lamiaceae.

Caractéristiques :

 Terrain : pH : indifférent - Sol : Drainant.

 Exposition : Soleil.

 Rusticité / Climat : Zone : 6 ( - 22 C  - 17 C).

 Feuillage : Persistant.

 Taille : 0,40 m x 0,50 m.

 Comestible : Oui.

 Floraison ornementale : Oui.

Blanche en été.

Cultiver la sarriette :

C'est aux sols calcaires et légers que va sa préférence, mais la sarriette peut pousser dans tous types de sols, excepté les sols humides en hiver, qui provoquent un pourrissement du système racinaire.

Cette plante, typiquement méditerranéenne, se plait en exposition bien ensoleillée.

La sarriette résiste bien au gel.

La plantation des plants de sarriette peut s’effectuer dès le mois de mars et jusqu'en automne. Un bon arrosage garantira la reprise, ensuite, si l'été n'est pas trop sec, les apports d'eau ne seront pas nécessaires car la plante résiste bien à la sécheresse.

L'espacement requis sera de 40 cm entre les pieds.

La sarriette devra être rabattue chaque année au mois de mars, assez court pour stimuler la repousse de nouvelles tiges, puis une deuxième taille plus légère après la floraison.

Les feuilles de sarriette se récoltent toute l'année, les sommités fleuries, en été.

Le séchage convient bien à la sarriette qui conserve ainsi son arôme poivré. Les bouquets sont suspendus la tête en bas, dans un local aéré, sec, frais et à l'ombre. Quand le séchage est terminé, les tiges sont effeuillées et le produit de cette opération est stocké dans un récipient hermétique placé au frais. Avant l'utilisation, on hachera ces feuilles sèches, pour un usage plus facile.

La sarriette en cuisine :

L'utilisation traditionnelle de la sarriette reste l'accompagnement des légumes secs dont elle souligne le goût. Mais elle accompagne aussi les légumes d'été (courgettes, aubergines, tomates...) de nombreuses viandes: le porc, la volaille, le veau, les gibiers à poils, les ragoûts, les viandes grillées ou rôties.

On ajoute de la sarriette dans les sauces, et notamment la sauce tomate, les farces et les potages.

Elle est beaucoup utilisée pour cuisiner la truite, on la retrouve dans les marinades, ou encore pour aromatiser du vinaigre.

Son arôme compense le manque de sel, ainsi la sarriette est souvent prescrite aux personnes contraintes à manger sans sel.

Vertus médicinales :

Une infusion de fleurs de sarriette facilite la digestion après un repas copieux, élimine les flatulences et ouvre l'appétit.

L'infusion de feuilles permet de combattre les états grippaux et la toux, de soulager les crampes d'estomac. Elle est également faiblement purgative.

En décoction, les feuilles sont utilisées pour laver les plaies de la gorge et en bain de bouche.

Les feuilles fraîches, en application externe permettent de soulager la douleur occasionnée par les piqûres d'insectes.

 

Un peu d'histoire :

Le nom scientifique de la sarriette vient du latin satyrus, qui signifie satyre, dû à sa réputation d’aphrodisiaque. Ce qui lui valut, au Moyen Âge, d’être interdite dans les monastères, pourtant si riches en plantes aromatiques.

Fiche technique

ConditionnementGodet 9 cm
Hauteur à l'état adulte0,40 m
Largeur à l'état adulte0,50 m
ComestibleOui
Partie comestibleFeuillage
FeuillagePersistant
ExpositionSoleil
FloraisonBlanche en été
PlantationMars - Avril - Mai - Juin - Septembre - Octobre
Cycle végétatifVivace
Utilisation de la planteLégumes secs, légumes d'été, viandes...
Plante médicinaleOui

Avis

Donnez votre avis

Sarriette des montagnes

Sarriette des montagnes

La sarriette est un sous-arbrisseau vivace et persistant, à port buissonnant, qui atteint 40 à 50 cm de haut et de large.

Ses petites feuilles étroites, oblongues, coriaces et pointues dégagent un arôme fort et épicé, très appréciées en cuisine.

En été, apparaissent à l'aisselle des feuilles, de petites fleurs blanchâtres, ou roses-pâle qui attirent les abeilles.

30 autres produits dans la même catégorie :

PayPal