Lavandin dutch Bio

Lavandula x intermedia 'Dutch'

Le lavandin dutch est le plus rustique du genre lavandula, assez florifère, (d'autres lavandins donnent une floraison plus généreuse) de couleur bleu mauve, bien parfumé.

Le lavandin est souvent plantée dans les jardins pour ses atouts esthétiques et sa rusticité. Sa floraison estivale et son feuillage persistant, couleur grisâtre, enchantent les massifs toute l'année. C’est une plante mellifère.

Conditionnement
4,80 €
TTC
-->
  Expédition rapide

Du lundi au mercredi (en savoir +)

 

Garanties sécurité

Caractéristiques botaniques du lavandin dutch :

Origine :

Bassin méditerranéen.

Famille :

Lamiaceae.

- - - - - - - - - - - -

Caractéristiques culturales pour le lavandin Dutch :

 Terrain : pH : indifférent - Sol : Sec.

 Exposition : Soleil.

 Rusticité / Climat : Zone : 6 (-22 C  - 17 C).

 Feuillage : Persistant.

 Taille : 0,80 m x 0,60 m

 Comestible : Oui.

 Floraison ornementale : Oui.

Bleu mauve en été.

- - - - - - - - - - - -

Cultiver le lavandin dutch :

Comment planter le lavandin dutch :

C’est une plante aromatique qui peut se cultiver partout en France métropolitaine du moment que les conditions de terrains lui conviennent. Il pousse en terrains calcaires, légers, bien drainés, apprécie les sols caillouteux ou sablonneux. Il faut installer le lavandin en plein soleil. Le lavandin dutch supporte très bien la sécheresse, mais aussi au froid. En revanche, il craint les sols argileux et humides. Dans ces conditions, il est préférable de planter le lavandin sur des buttes, une rocaille ou d’alléger le sol avec des éléments drainants (graviers, pouzzolane, sable grossier...).

Le lavandin s’accommode de sols assez pauvres, il est inutile d'apporter des matières organiques à la plantation, ni d'engrais.

Le lavandin se plante au printemps, dès le mois de mars et en automne. Il faudra privilégier les plantations d'automne dans les régions du sud de la France, dans les terrains secs, cela présente l'avantage de laisser les racines se développer durant tout l'hiver et d'avoir des plants de lavandins suffisamment racinés pour bien supporter la sècheresse. Dans les régions plus septentrionales, ou dans les zones plus humides, il vaut mieux planter au printemps.

Respectez des distances de 50 à 70 cm entre les pieds. Pour créer des haies assez denses de lavandin, on peut les planter tous les 50 cm, en revanche si on souhaite apporter une touche plus naturelle, on espace plus, 70 cm entre les plants, voir plus.

Pour planter du lavandin, il faut creuser un bon trou de plantation, 30 à 40 cm de diamètre et 20 à 30 cm de profondeur. Le lavandin possède la faculté de développer son système racinaire très rapidement, c'est pour cela qu'il résiste ensuite très bien au sec, il a besoin d'une terre bien ameublie autour de ses racines au moment de la plantation. Rapportez la terre jusqu'au niveau du collet, tassez un peu et arrosez copieusement.

- - - - - - - - - - - -

Arroser le lavandin ?

Seulement quelques arrosages après la plantation, ensuite le lavandin ne demande plus d'apport d'eau. En cas de plantations printanières tardive (mai-juin) ou de plantations estivales, il est préférable pendant quelques semaines de vérifier l'arrosage et de réaliser des apports si besoin.

- - - - - - - - - - - -

Une opération à ne pas négliger : la taille.

La taille du lavandin est une opération importante, sans taille cette plante a tendance à former du vieux bois. Taillez bien chaque année, dans un premier temps, après la floraison, fin août, il suffit de couper les tiges florales fanées. Cette opération permet aux plantes de na pas s'affaiblir en produisant des graines. Effectuez ensuite une taille au mois de mars, plus sévère, qui aura pour but de donner une forme plus compacte. Par contre, ne taillez pas très court un vieux lavandin qui a été laissé sans taille pendant plusieurs années, car cette plante ne repart pas sur le vieux bois.

- - - - - - - - - - - -

Cultiver le lavandin en pot :

Le lavandin se cultive très bien en pot ou en jardinière. Choisissez un pot légèrement plus grand que le contenant précédent, utilisez un substrat léger, bien drainé, au besoin, ajoutez des éléments drainants comme de la pouzzolane, de petits cailloux ou du gravier. Attention à l'arrosage, il doit être effectué régulièrement car si le lavandin résiste très bien au sec en pleine terre, c'est moins vrai en pot.

Il faudra tailler le lavandin en pot chaque année comme celle qui est cultivée en terre.

- - - - - - - - - - - -

Le lavandin en cuisine :

Les fleurs de lavandin dutch sont parfois utilisées en pâtisserie, mais elles n'ont pas l'arôme délicat de la lavande. Pour les utilisations culinaires, je vous conseille d'utiliser les lavandes officinales.

Cette plante aromatique est largement employée dans les produits cosmétiques, elle sert à confectionner des pots-pourris ou des sachets odorants qui ont en outre la propriété de chasser les mites. Les fleurs ou l’essence de lavandin parfument le bain.

- - - - - - - - - - - -

Vertus médicinales :

Le lavandin dutch possède des propriétés décontractantes, antalgiques, anti-inflammatoires, microbicides...

Les lavandins sont réputés pour soigner les petits accidents cutanés (petites blessures, piqûres, brûlures...).

- - - - - - - - - - - -

Des informations botaniques sur le genre Lavandula :

En 1737, Linné crée le genre "lavendula" pour désigner les plantes qui jusque-là étaient connues sous les noms de Stoechas vulgaris (L. stoechas), Stoechas foliis dentatis (L. dentata), Stoechas pedunculata (L. pendunculata)... Plus tard, Linné, lui-même change le nom de "lavendula" par le nom issu du latin "lavandula". L'ancien nom de la lavande (Stoechas) vient du grec "Stixas" déjà mentionné par Dioscoride dans sa "Materia medica".

Le nom lavande vient du latin "lavare", en raison de l'utilisation par les romains de l'antiquité, de la lavande pour parfumer leur bain.

Les Égyptiens connaissaient déjà la lavande plusieurs millénaires avant notre ère, ils l'utilisaient pour les momifications.

Les lavandes sont des sous-arbrisseaux, vivaces, ligneux, très souvent aromatiques, de la famille des Lamiacées.

La variabilité des feuilles de lavandes est grande en fonction des espèces, elles sont généralement entières ou disséquées, sessiles ou pétiolées, opposées décussées, très souvent persistantes (L. officinalis, L. latifolia...), mais certaines espèces sont semi-persistantes.

L'inflorescence est un épi terminal, généralement pédonculé, chaque hampe florale comporte un seul épi. Les fleurs sont formées d'une corolle bilabiée, composée de cinq pétales soudés à leur base et qui forment à leur sommet deux lèvres, la lèvre supérieure bifide (fendu en 2 dans le sens de la longueur) et la lèvre inférieure trilobée. Elle comporte 4 étamines, 2 grandes et 2 petites.

Les lavandes poussent généralement en sols arides, calcaires, même pauvres, caillouteux, en exposition bien ensoleillée.

Lavande ou lavandin ?

En Provence, on trouve à l'état sauvage en bord de mer la lavande papillon (L. stoechas). Dans les terres la lavande officinale ou lavande fine (L. officinalis) qui pousse à l'état sauvage entre 600 et 1600 mètres d'altitude et la lavande aspic (L. latifolia) que l'on trouve en dessous de 800 mètres d'altitude. Il existe donc une zone géographique entre 600 et 800 mètres d'altitude où se côtoient ces deux espèces de lavandes qui a donné naissance à de nombreuses hybridations naturelles nommées lavandins (L. X intermedia). Ces lavandins ont été sélectionnés pour conserver les plus florifères, les plus intéressants pour la production d'huile essentielle, les plus vigoureux et résistants. On trouve donc de nombreux clones ou variétés de lavandins ('Grosso', 'Super', 'Dutch'...) qui possèdent comme caractéristiques communes d'être très parfumés, bien florifères, vigoureux et stériles (ils ne se reproduisent pas par graines).

La différence botanique entre la lavande officinale et les lavandins est l'épi florale qui est unique chez la lavande officinale et ramifié chez les lavandins et la lavande aspic.

Les lavandes clonales :

On parle de lavande clonale pour désigner les variétés de lavandes sélectionnées dans la nature parmi les lavandes sauvages puis multipliées de façon végétative (généralement par bouturage).

Avec quelles plantes associer les lavandes ?

Vous pouvez associer les lavandes avec les plantes de terrains secs comme les armoises, les sauges, les thyms, les romarins, les achillées, les sarriettes, les santolines, les origans, les hysopes, les germandrées...

- - - - - - - - - - - -

Les autres lavandes

Lavandula x intermedia 'Dutch'
8 Produits

Fiche technique

Hauteur à l'état adulte
0,80 m
Largeur à l'état adulte
0,60 m
Comestible
Oui
Partie comestible
Fleurs
Feuillage
Persistant
Rusticité
Résiste jusqu'à -17°C
Exposition
Soleil
Floraison
Bleu violet
Plantation
Mars - Avril - Mai - Juin - Septembre - Octobre
Cycle végétatif
Vivace
Utilisation de la plante
Cosmétique...
Plante médicinale
Oui
Genre
Lavandula
Plante mellifère
oui
Terrain
Drainant à sec
Conditionnement
Godet 9 cm
Emplacement : Code C
1

Références spécifiques

EAN13
1
Aucun avis n'a été publié pour le moment.