Tanaisie commune

Famille : Astéracées
Tanacetum vulgare

tanaisie commune

 


     La tanaisie commune est une robuste plante vivace aux tiges dressées qui forme des touffes compactes. Ses grandes feuilles finement divisées, ressemblent aux fougères et dégagent un parfum puissant, légèrement citronné, avec une touche d’amertume. La floraison intervient en été, ce sont de petites fleurs jaunes en capitules. La tanaisie est traditionnellement employée pour ses propriétés vermifuges, mais c’était aussi une plante très populaire au Moyen Age, elle accompagnait les poissons, les œufs, les salades, les pâtisseries ou des liqueurs.

  • La préparation du sol et la fertilisation :


Elle pousse en sols légers, bien drainés, sans apports de fumure et en plein soleil. La tanaisie supporte très bien le froid et la sécheresse.

  • Multiplication de la tanaisie :


La tanaisie se bouture au début du printemps en prélevant les premières pousses qui sortent de terre, on peut aussi bouturer les rhizomes, en sectionnant des tronçons de 20 cm placés à l’horizontale dans des sillons à 5 cm de profondeur. La division de touffes se pratique aux débuts du printemps ou de l’automne. Le semis est possible au printemps, en plaques de multiplication, mais la levée est longue et aléatoire, il ne faut pas trop recouvrir les graines.

  • Entretien de la tanaisie :


De culture facile, la tanaisie demande peu de soins, seulement quelques arrosages après la plantation qui aura lieu au printemps, dès le mois de mars ou en automne. Les distances de plantation à respecter sont de 60 cm. Il faut veiller à contenir son expansion en coupant à la bêche les rhizomes envahissants.

  • Récolte de la tanaisie :


Les feuilles de tanaisie se cueillent au fur et à mesure des besoins du printemps jusqu’à l’automne, en coupant les tiges à la base, pour favoriser la croissance des nouvelles pousses.

  • Conservation de la tanaisie :

 
Elle peut se sécher, il faut alors procéder en été en suspendant les tiges dans une pièce sombre et aérée. Après quelques semaines les plantes sont effeuillées, et les feuilles conservées dans un bocal hermétique et opaque. Les parties sèches peuvent aussi être réduites en poudre. Les tiges fleuries sèches permettent de réaliser de beaux bouquets secs.


Le conseil de la pépinière Arom'antique :


Après la floraison, il faut supprimer les fleurs fanées puis tailler très court avant l’hiver, la tanaisie disparait l’hiver puis repart au printemps.


Propriétés de la tanaisie :


Elles sont nombreuses, outre ses propriétés vermifuges, on lui connait des vertus digestives et toniques. Il faut l’utiliser avec modération, car à forte dose elle est toxique.


Quelles espèces et variétés choisir ?


Une variété de tanaisie (Tanacetum vulgare ‘Crispum’) possède un très joli feuillage crispée, elle est un peu plus petite.

On trouve aussi une variété au feuillage doré (Tanacetum vulgare ‘Isla Gold’).

Une toute petite espèce, la tanaisie de Syrie (Tanacetum haradjanii) qui développe des feuilles gris blanchâtre, cette dernière espèce est uniquement décorative.
 

Un purin efficace.


Les feuilles de tanaisie permettent de confectionner des purins aux vertus insecticides et fongicides (contre l’oïdium et la rouille), il faut laisser macérer 1 kg de feuilles dans 10 litres d’eau pendant 10 jours, diluez ensuite à 10 % avant de pulvériser.

 
Les bonnes associations :


Plantée autour des pêchers, la tanaisie a la réputation de limiter les dégâts dus à la cloque.


logo acheter.jpg


Acheter de la tanaisie vulgaire ou tanaisie commune.