Menthe marocaine :

Famille : Lamiacées.
(Mentha spicata 'Nanah')

 Menthe marocaine

La menthe marocaine est une vigoureuse plante vivace herbacée, atteignant jusqu’à 70 cm de haut. Les tiges à section quadrangulaire portent des feuilles opposées et dentées. Son parfum est doux, agréable un peu fruité.  

 

Biotope :

Les menthes apprécient les sols siliceux, riches, aérés et bien travaillés, mais ce sont des plantes robustes qui peuvent s’adapter à de nombreux terrains exceptés les terres vraiment très argileuses et les sols très secs. L’exposition idéale pour les menthes est la mi-ombre, mais elles poussent sans problème en plein soleil si elles sont suffisamment arrosées.Ce sont des plantes très résistantes au froid, on les rencontre à l’état sauvage en montagne à des altitudes supérieures à 1000 mètres.

 

 

Culture des menthes :

De culture très facile, la menthe convient parfaitement au jardinier amateur désireux de faire pousser un peu de verdure. Néanmoins, pour obtenir de belles plantes, il convient de respecter certaines règles.En premier lieu, la plantation doit se réaliser dans un sol bien travaillé, en espaçant chaque plant d’au moins 40 cm. Dans le sud de la France, plantez vos menthes en début d’automne ; en septembre et en octobre, cette période est préférable au printemps car les plantes profitent de l’automne, puis de l’hiver pour développer leur système racinaire et sont ainsi plus résistante à la sécheresse quand arrive la saison estivale. En région plus froide et plus arrosée, la plantation peut s’effectuer au printemps (de mars à juin) ou en automne (en septembre et en octobre). En sols un peu pauvres, il est préférable d’apporter à la plantation un amendement organique ; un peu de fumier, des engrais naturels (guano, corne torréfiée, sang desséché) ou du compost, cet apport sera ensuite à renouveler si la menthe donne des signes de faiblesse (pousse plus lente, feuilles d’un vert plus clair ou touffes moins denses…). L’arrosage reste indispensable au bon développement de la menthe, surtout si elles sont plantées en plein soleil.



Une plante envahissante :


Le développement important de cette plante peut rapidement devenir un problème. La première solution adoptée par beaucoup, consiste à planter les menthes dans de gros contenants, l’avantage de cette technique est évident, elles restent cantonnées dans un espace défini, de plus elles ne se mélangent pas entre elles, ce qui n’est pas négligeable quand on possède plusieurs espèces. Une solution intermédiaire existe entre la pleine terre et la culture en pots, il suffit de mettre ses menthes dans des gros pots, puis de les planter directement en terre, en veillant à ce que le bord du pot soit légèrement au dessus du niveau du sol, pour éviter que les racines ne débordent du pot.D’autres techniques permettent de limiter la propagation de ces plantes, il suffit de les canaliser en plantant autour d’elles des briques ou des tuiles romaines, ce peut être également une bonne idée pour vous aider à structurer votre jardin en délimitant plusieurs carrés ou autres formes géométriques, dans lesquelles vous planterez vos menthes. Inutile d’enfoncer ces séparations très profondément, 30 cm suffisent, l’enracinement des menthes est assez superficiel.



Les tailles des menthes :

En ce qui concerne la taille, n’ayez pas peur de rabattre les plantes très court plusieurs fois au cour de l’année, pour favoriser la croissance de nouvelles pousses, vous constaterez que l’arôme de ces jeunes pousses est plus agréable que celui des vieilles tiges. Taillez court également en fin de végétation, au mois de novembre, pensez alors à matérialiser leur emplacement avec un bâton afin d’éviter qu’elles ne soient malencontreusement bêchées avant leur réapparition au printemps. Pour prolonger la durée de récolte vous pouvez abriter vos menthes, soit sous un petit tunnel chenille, ou sous une cloche en verre. La repousse est également plus précoce si vous optez pour cette technique.



Ravageurs et maladies des menthes :

Les menthes, plantes rustiques et solides, sont parfois atteintes par certaines maladies ou parasites. Parmi les maladies, la plus fréquente est la rouille, causée par un champignon (Puccinia menthae). On décèle sa présence par l’apparition de petites tâches orangées, circulaires qui arrivent à trouer les feuilles.Des tailles régulières limitent le développement de cette maladie. Après la taille, nettoyez votre menthe avec un râteau pour retirer un maximum de tiges et de feuilles atteintes par la rouille et brûlez tous ces déchets de taille.



Culture en pots ou en jardinière de la menthe :

Un petit pot de menthe sur le rebord d’une fenêtre ou sur le balcon, c’est facile et bien pratique, alors suivez ces quelques conseils pour réussir parfaitement votre culture.Choisissez un terreau assez riche, au besoin ajoutez un peu de compost, ou du fumier bien décomposé. Veillez à effectuer des rempotages réguliers, en moyenne tout le six mois dans des pots légèrement plus grand que le précédent. Cela permet d’apporter un peu de nouveau terreau qui va alimenter la plante.En jardinière, évitez de cultiver plusieurs sortes de menthes dans le même espace ou séparez-les en les cloisonnant pour contenir leur désir d’expansion.Surveillez régulièrement les besoins de la plante en matière d’arrosage en observant la surface du pot ou de la jardinière : celle-ci ne doit jamais être trop sèche, mais attendez que le terreau se ressuie avant d’arroser. 

 

Conservation de la menthe :

Seul le feuillage présente de l'intérêt. Il se récolte au fur et à mesure des besoins, d'avril à octobre, en rabattant les rameaux à 10 cm du sol.Les feuilles se conservent au réfrigérateur pendant quelques jours en les enveloppant dans un papier essuie tout-humide entouré d’un sachet plastique.La préférence doit être donnée aux feuilles fraîches, mais l'on peut aussi avoir recours au séchage pour utiliser de la menthe toute l'année. La menthe perdant beaucoup de son arôme en séchant, on réservera cette technique de conservation pour la préparation de tisanes.Pour réussir le séchage de la menthe, on coupe en été les tiges que l'on suspend dans un lieu sec, sombre et chaud (23 à 25°C). Trois semaines après la récolte, les tiges sont effeuillées, le produit de cet effeuillage est stocké dans des récipients opaques, fermés hermétiquement, où elles conserveront leurs qualités pendant un an.Une autre solution, plus rapide, consiste à placer les plantes dans un four à micro-ondes, sur du papier absorbant, durant 1 minute ; le séchage est de bonne qualité et permet de conserver leur couleur.
Pour une récolte qui doit être destinée au séchage et pour préserver au mieux les parfums, quelques règles de base s’imposent lors de la cueillette :– récoltez la menthe juste avant la floraison, c’est le moment où leurs essences sont les plus concentrées ;– prélevez toujours des tiges que vous rabattez assez court, n’arrachez pas les feuilles ;– réalisez votre cueillette le matin, avant que le soleil ne soit trop fort, mais après la rosée, car les plantes doivent impérativement être sèches lors de la récolte ;– utilisez des outils bien aiguisés pour ne pas blesser les plantes ;– ne prélevez que les parties saines des plantes.On peut aussi avoir recours à la congélation. Le plus simple est de hacher les feuilles dans des bacs à glaçons remplis d’eau ; il suffit ensuite de détacher un ou deux glaçons pour les ajouter dans diverses préparations.Vous pouvez aussi congeler vos plantes entières dans un sachet en plastique fermé. Pour les conserver jusqu’à la fin de l’hiver.

 

 

Utilisations des menthes :

C’est une plante indispensable dans la cuisine en Grande-Bretagne, la gelée ou la sauce à la menthe accompagnent traditionnellement le mouton rôti, les viandes bouillies ou l'agneau, mais aussi les légumes cuits à l'eau et les salades.Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les feuilles fraîches sont ajoutées au thé, pour élaborer le célèbre thé à la menthe.Dans les pays d’Asie, elle est aussi très populaire et se consomme avec les nems, les rouleaux de printemps et différentes salades.En France, elle est plus souvent utilisée en infusion, mais sachez qu'elle agrémente avec bonheur les glaces, les sorbets et toutes sortes de desserts ; fromages frais et yaourt, compote de pommes, confitures d’abricots, coulis de fruits rouges, mousse au chocolat ou flan.Elle aromatise différentes sucreries ; des bonbons, des chewing-gums ou des confiseries au chocolat. Quelques feuilles de menthe agrémentent avec bonheur une salade de fruits, donnent une saveur toute particulière au taboulé, s’accommodent bien avec les petits pois, les pois cassés, les haricots verts ou les pommes de terre.Beaucoup de boissons sont préparées avec de la menthe, le traditionnel sirop de menthe, mais aussi des liqueurs, du vin, des apéritifs, elle entre dans la composition de nombreux cocktails, et apporte une touche rafraîchissante au punch.Le perroquet est composé de sirop de menthe mélangé au pastis. Le diabolo-menthe se prépare avec du sirop de menthe et de la limonade.On trouve de la menthe dans de nombreux produits cosmétiques, des crèmes, des shampoings, des lotions, du dentifrice…Pour l'élaboration des plats cuisinés, la menthe verte est à préférer, par contre la menthe poivrée conviendra parfaitement pour la préparation des différentes boissons. Le mélange de différentes espèces de menthe permet d'obtenir quand le dosage est judicieux, d'excellents résultats.


Commander de la menthe marocaine.



Une vidéo sur les menthes.



Nous produisons d'autres menthes :

 Menthe aquatique (Mentha aquatica) : espèce de menthe à feuilles rondes et au parfum frais.

Menthe de Corse (Mentha requienii) : espèce originaire de Corse, très tapissant à toutes petites feuilles rondes. 

Menthe des cerfs (Mentha cervina) : étonnante petite menthe qui pousse dans les Alpes et dont le feuillage très frais rappelle celui de l’estragon.

Menthe pouliot (Mentha pulegium) : à petites feuilles dont l’odeur est très fraîche, presque citronnée. 

Menthe des champs (Mentha longifolia) : à grandes feuilles très pubescentes. Son odeur est particulière, moins appréciée que la menthe verte ou poivrée. 

- Menthe à feuilles rondes (Mentha rotundifolia ou Mentha suaveolens) : à feuilles presque rondes, épaisses et pubescentes, au léger parfum de pomme.

Menthe poivrée (Mentha x piperita) : c’est un hybride naturel de menthe aquatique et de menthe verte à la senteur et au goût fort et piquant, le feuillage est plus foncé, les tiges dressées sont de couleur rougeâtre. C’est certainement la menthe la plus puissante au niveau du parfum, on l’utilise avec parcimonie dans les plats, mais accompagne à merveille de nombreuses boissons (liqueurs, sirop, infusions…). C’est la menthe la plus utilisée en phytothérapie.

Menthe verte (Mentha spicata) : une des plus commune et largement cultivée, ses feuilles sont lancéolées plus claires et glabres. Son parfum est l’un des plus agréables.

 

Outre ces espèces sauvages il existe de nombreuses autres espèces et variétés appréciés pour leurs parfums originaux :

Menthe ananas (Mentha rotundifolia 'Bowles') : une menthe au parfum d'ananas.

Menthe anis (Mentha 'Anis') : délicieuse menthe au parfum anisé qui s'utilise en infusion ou avec les desserts.

Menthe banane (Mentha arvensis ‘Banana’) : cette menthe possède un parfum de banane assez étonnant.

Menthe basilic (Mentha x piperita f. citrata 'Basil') : aux senteurs de menthe et de basilic.

Menthe bergamote (Mentha x piperita f. citrata 'Bergamote') : très bonne menthe au parfum de bergamote, idéale en infusion.

Menthe Calixte (Mentha suaveolens 'Calixte') : cette menthe développe un très beau feuillage tacheté de vert, de jaune et de blanc.

Menthe chocolat (Mentha x piperita f. citrata 'Chocolate') : elle surprend toujours par son parfum à la fois mentholé et chocolaté. A découvrir!

Menthe citron (Mentha suaveolens ‘Citron’) : variété très citronnée de menthe, intéressante à utiliser en infusion ou avec différents desserts. 

Menthe crispée (Mentha spicata ‘Crispa’) : variété de menthe aux feuilles crispées, son parfum se rapproche de la menthe verte, mais l’originalité de son feuillage incite à l’utiliser en décoration sur différents plats.

- Menthe du Canada (Mentha canadensis) : grande menthe bien parfumée, originaire du Canada.

Menthe gingembre (Mentha x gracilis ‘Variegata’) : le parfum que dégage cette plante rappelle le gingembre. Elle présente de plus un feuillage original, panaché de vert et de jaune sur les nervures qui disparaît cependant quand la plante est en plein soleil.

Menthe lavande (Mentha 'Lavande') : au parfum panaché de menthe et de lavande.

Menthe noire ou menthe Mitcham (Mentha x piperita 'Black Mitcham’) : c’est une variété de menthe poivrée au parfum puissant et très agréable.



Menthe orange (Mentha suaveolens ‘Orange mint’) : qui dégage des aromes proches de celui des agrumes.

Menthe pamplemousse (Mentha x piperita f. citrata 'Grapefruit') : au parfum très original de pamplemousse.

- Menthe panachée (Mentha suaveolens ‘Variegata’) : intéressante pour son joli feuillage panaché de vert et de blanc. Son parfum n’est pas extraordinaire, certains y décèlent des notes fruitées rappelant l’ananas.

Menthe réglisse (Mentha x piperita 'Réglisse') : d'apparence très proche de la menthe poivrée, c'est par son parfum de réglisse qu'elle se démarque.

Menthe rouge (Mentha x smithiana) : menthe très parfumée, s'utilise en cuisine comme la menthe verte.

Menthe suisse (Mentha x piperita 'Riqulès) : très fraiche, cette menthe sert à confectionner des bonbons suisses.