Hysope aristatus

C’est une plante vivace au port plus dense et touffu que l'hysope officinale commune. Ses feuilles lancéolées sont semi-persistantes.  L’hysope s’orne en été, d’une très belle floraison bleue, en épis.
Les hysopes sont intéressantes à la fois pour leurs propriétés médicinales, culinaires et esthétiques. A planter sans hésiter !
Cette ancienne plante accompagne les grillades, les poissons gras ou les gibiers. On peut l’ajouter aux salades ou avec les légumes secs. Elle entre dans la composition de plusieurs liqueurs comme la chartreuse ou la bénédictine.

  • La préparation du sol et la fertilisation :


l’hysope pousse au soleil, en terrains secs, souvent calcaire, mais supporte des sols au Ph plus acide. Sa résistance au froid est très bonne, on la rencontre en montagne vers 1000 m d’altitude. Elle ne demande pas d’apports particuliers sauf en terrain très pauvre ou après plusieurs années de culture, dans ces cas on peut amener un peu de compost.

  • Multiplication de l'hysope :


La meilleure façon de multiplier cette plante est le semis qui se réalise à partir du mois de mars en plaques de multiplication, sous serre. Les variétés roses, blanches ou compactes doivent se bouturer au printemps en prélevant sur des pieds-mères sains, des pousses terminales herbacées.

  • Entretien de l'hysope :


Lors de la plantation, espacez les plantes de 50 à 60 cm, peu d’arrosages sont nécessaires, pour cette plante. Pratiquez deux tailles, une sévère au mois de mars qui va permettre à la plante de s’étoffer et lui éviter de faire trop de vieux bois et une deuxième coupe après la floraison, juste pour éliminer les fleurs fanées. Les pucerons peuvent envahir l’hysope et créer quelques dégâts.

  • Récolte de l'hysope :


Les feuilles se cueillent toute l’année au fur et à mesure des besoins. Pour la liqueur ou les infusions, les tiges fleuries sont recherchées et sont récoltées en juin ou en juillet au début de la floraison.

  • Conservation de l'hysope :


 Elle se sèche en été, préparez de petits bouquets que vous suspendrez la tête en bas dans un local sombre et aéré. Les rameaux secs sont ensuite effeuillés et stockés dans un récipient hermétique et opaque.


Le conseil de la pépinière Arom'antique :


Plantez de l’hysope dans une rocaille, outre ses vertus médicinales et ses utilisations culinaires, ses très belles fleurs sauront séduire les plus difficiles. C’est aussi une très bonne plante mellifère.

Propriétés de l'hysope :

L’hysope est efficace en infusion pour soigner les problèmes de bronches. Elle possède des propriétés carminatives, digestives et stimulantes.

 

L’herbe sainte

Nommée « Ezôb » par les hébreux, c’est une herbe sacrée qu’ils l’utilisaient pour purifier les lieux saints, mais un doute subsiste sur l’identité botanique de cette plante, l’hysope n’étant pas endémique de cette région.

 

Les bonnes associations avec l'hysope :

Plantez l’hysope avec la lavande, elles poussent dans les mêmes conditions et vous pourrez ainsi limiter l’invasion des pucerons.




Une vidéo sur l'hysope.

 


logo acheter.jpg

Commander de l'hysope aristatus.

 



Nous produisons plusieurs hysopes :

 

hysope blanche
- L'hysope à fleurs blanches (Hyssopus officinalis 'Albus'), qui possède les méme caractéristiques que l'hysope officinale mais à fleurs blanches.
hysope rose 027 (site).jpg
L'hysope à fleurs roses, (Hyssopus officinalis 'Roseus') aux belles fleurs roses.
14828.jpg
- L'hysope de Seravchanicus (Hyssopus seravchanicus), au port plus étalé et moins compact que les autres hysopes.
hysope officinale- L'hysope officinale (Hyssopus officinalis), C'est l'espèce type, la plus commune, un peu plus grande que l'hysope aristatus, à belles fleurs bleue-violacée.
hysope rampante
L'hysope rampante (Hyssopus officinalis var. decumbens) au port retombant et à belles fleurs violettes.