Le Peuple libre : A la découverte des plantes médiévales :

Pour votre confort et faciliter votre navigation sur le site, les articles sont entièrement retranscris en bas de page, ainsi que les liens qui y sont associés.

A la découverte des plantes médiévales


A la découverte des plantes médiévales

Laurent Bourgeois participe à «  De ferme en ferme » les 24 et 25 avril

« Intéressantes, toutes les aromatiques le sont ! Elles sont simplement plus ou moins connues, très présentes à certaines époques et presque oubliées de nos jours »

Ainsi s’exprime Laurent Bourgeois, jeune horticulteur installé à Parnans, qui s’est lancé dans la production de plantes aromatiques. C’est au lycée horticole de romans que Laurent Bourgeois a pu apprécier la large gamme de ces plantes, et penser à son installation future, après avoir passé quelque trois ans au sein de la pépinière horticole, structure ouverte aux jeunes porteurs de projets.
 
Laurent Bourgeois est intarissable sur le sujet et il a de plus une passion pour les plantes médiévales qu’il à appris à bien connaître avec sa sœur Laeticia Cornu, docteur en histoire médiévale qui a conduit des recherches sur les plantes courantes en cette période.

Connaissez-vous la rue, à l’arôme puissant, au feuillage bleuté persistant, très prisée en début du siècle par les bergers ardéchois car elle éloigne les vipères ?

Plus typiquement médiévale, l’hysope, rustique à souhait, à tailler court comme la lavande et ensuite se pare en saison de fleurs généreuses d’un bleu violine. Esthétique, bien sûr, mais également délicieuse avec des viandes blanches.
On peut encore évoquer la pimprenelle à utiliser parcimonieusement dans les salades qui les gratifie d’un léger goût de noisette.

Belles, originales, dotées de vertus médicinales ou culinaires, décidément les aromatiques ont tous pour séduire !

Laurent Bourgeois est si convaincu par les richesses de son métier qu’il désire faire partager son enthousiasme et qu’il ne manque pas une occasion de communiquer et l’opération de ferme en ferme sera l’une d’elles.

Il met tout en œuvre pour informer au mieux un public très souvent averti. Il a en particulier, l’an dernier composé sur son site un jardin botanique, pédagogiquement agencé pour satisfaire les esprits les plus curieux.
Plus de soixante variétés y sont représentées. Sa sœur, en spécialiste, intervient ce week-end pour raconter ces plantes si porteuses d’histoire, et son épouse propose elle aussi des dégustations à base de plantes : beurre d’aromatiques, sirops et jus variés. Mérite un détour



Retrouvez l'ensemble des plantes cités dans l’article ici :

Ruta graveolens : Rue de chèvre, très populaire au Moyen Age où elle était omniprésente en cuisine et dans la pharmacopée, cet arbrisseau vivace possède un très beau feuillage persistant, légèrement bleuté.

Hyssopus officinalis : Hysope, c’est un sous-arbrisseau au port dense et touffu. L’hysope s’orne en été, d’une très belle floraison bleue, en épis.
Hyssopus officinalis « Albus » : Hysope à fleur blanche, ses feuilles sont comestibles, Belle floraison en épis blancs. Les utilisations culinaires et médicinales de l'hysope blanche sont identiques à l'hysope officinale.
Hyssopus officinalis « Aristatus » : Hysope aristatus, petit arbrisseau à feuillage parfumé pour rocailles et autres emplacements ensoleillés. C'est une plante assez compacte et au développement moins important que les autres hysopes.
Hyssopus officinalis « Roseus » : Hysope à fleurs roses, belle floraison en épis roses.
Hyssopus officinalis var. decumbens : Hysope rampante, c'est une belle hysope vigoureuse au port rampant.
Hyssopus seravschanicus : Hysope de seravchanicus, très belle hysope aux fleurs violettes en été. Son port est plus étalé et moins uniforme que les autres hysopes.


Sanguisorba minor : petite pimprenelle, il faudrait réserver dans tous les jardins une place pour cette petite plante vivace herbacée très rustique.
Sanguisorba major : Grande pimprenelle, comestible en salade


Lavandula angustifolia : Lavande vraie, plante compacte, feuilles persistantes très aromatiques. Fleurs très parfumées en épis courts, bleu mauve. 
Lavandula angustifolia « Alba » : Lavande blanche, la forme à fleur blanche est en culture depuis 1580. On trouve plus régulièrement la sélection 'Nana Alba'.
Lavandula angustifolia « Hidcote » :  Lavande fine, touffe compacte au feuillage vert argenté. La floraison peut remonter en septembre.
Lavandula angustifolia « Munstead » : Lavande fine, variété vigoureuse formant de large boule avec des feuilles grises. Fleurs violet clair portées par des calices violet foncé. 
Lavandula angustifolia « Rosea » : Lavande rose, feuillage vert brillant au printemps qui rend cette lavande rose pâle distinctif. Le feuillage est beaucoup plus vert que celui de L. angustifolia 'Hidcote Pink'. Introduite en 1937.
Lavandula dentala : Lavande anglaise, feuilles crénelées, persistantes vert clair. Végétation dense formant une boule régulière. Abondantes fleurs bleu clair. 
Lavandula latifolia : Lavande aspic, grandes feuilles (par rapport à Lavandula angustifolia) gris vert devenant argentées en été. Hampe florales fines et ramifiées. 
Lavandula x intermedia »Grosso » :  Lavandin Grosso, lavandin avec une floraison abondante violet et calice violet pourpre. Port en boule régulière, végétation très dense.