Sirop de menthe maison
Votre menthe envahie le jardin ? Profitez de sa prolifération excessive pour la tailler et confectionner votre propre sirop de menthe.
Préparation : 15 mn. Macération : 2 jours. Cuisson : 30 mn.
Ingrédients :
1 litre d’eau.
1 très gros bouquet de menthe poivrée.
1 kg de sucre.

Préparation :
Laissez macérer pendant 2 jours l’eau et la menthe. Filtrez, ajoutez le sucre, puis portez à ébullition pendant une demi-heure. Remplissez les bouteilles en verre à chaud.
A boire bien frais additionné de 7 volumes d’eau.

Petite astuce :
Pour conserver votre sirop un peu plus longtemps, ajoutez-y, avant la mise en bouteille le jus d’un citron.

Le saviez-vous ?
Les sirops de menthe généralement vendus dans la commerce sont d’une belle couleur verte, uniquement dû aux colorants qui permettent d’évoquer la fraicheur de la menthe, mais les sirops « maisons » sont d’une tout autre couleur, si vous utilisez uniquement de la menthe poivrée et que vous laissez infuser les feuilles et les tiges, votre sirop présentera une étonnante teinte rose ! 




Clairette à la fraise et à la menthe
Une association originale pour cette recette à l’accent Drômois.
Préparation : 20 mn.
Ingrédients pour 4 personnes:
3 à 4 brins de menthe poivrée.
500 g de fraise.
1 bouteille de clairette Tradition.

Préparation :
Nettoyez et équeutez les fraises, effeuillez la menthe et mettez le tout dans un mixeur. Mixez jusqu’à obtenir une purée. Passez cette préparation à travers une passette très fine et utilisez-la à raison d’1/3 de cette purée pour 2/3 de clairette. Dégustez bien frais.

Petite astuce :
Cette boisson originale est parfaite à l’apéritif, mais également en fin de repas, au moment du dessert.

 




Thé à la menthe
Offrez-vous une pause orientale en vous préparant un véritable thé à la menthe.
Préparation : 15 mn.
Ingrédients :
1 bouquet de menthe marocaine.
4 à 5 cuillères de thé vert.
6 à 8 morceaux de sucre.
1 litre d’eau, de source de préférence.

Préparation :
Commencez par réchauffer votre théière en la remplissant d’eau très chaude, que vous laisserez quelques instants avant de la vider.
Faites chauffer 1 litre d’eau, dès les premiers frémissements immergez votre bouquet de menthe, laissez frissonner quelques secondes puis arrêter le feu et couvrir.
Mettre au fond de la théière, le thé vert, puis verser un peu d’eau bouillante, juste de quoi recouvrir les feuilles, laissez le thé dans cette eau bouillante pendant 30 secondes puis vider l’eau sans jeter le thé, ceci permet d’enlever l’amertume du thé.
Ensuite vider l’eau bouillante avec la menthe dans la théière avec le thé et ajoutez le sucre. Laissez infuser le tout pendant 3 minutes. Pas plus longtemps, sinon les tanins ressortent et donnent un goût acre au thé. Remuez de temps en temps, vous pouvez même remplir un verre tiré de la théière et le reverser aussitôt, pour bien mélanger les goûts et les parfums.
Servez tout de suite, le thé à la menthe se boit très chaud, et dans une tasse en verre. Vous pouvez ajouter une cuillérée de miel dans chaque tasse.

Le saviez-vous ?
Au-delà du cérémonial, le fait de servir le thé de très haut permet de le ré oxygéner, ainsi se forme à la surface du thé, une mousse appelée « le turban ».

Petite astuce :
Les Tunisiens rajoutent parfois quelques pignons de pin dans les tasses de thé.

 



Liqueur de génépi :
Pour cette recette, retenez un nombre, 40. Il faut en effet 40 tiges florales de génépi, 40 morceaux de sucre et 40 cl d’eau. Faites chauffer doucement le tout. Laissez refroidir et ajoutez 1 litre d’eau-de-vie. Enfin, laissez macérer pendant… 40 jours, puis filtrez.
 


Oignon rocambole confit à la sarriette :
20 à 25 petits oignons
3 branches de sarriette
1 petit piment
80 cl d’huile d’olive
Sel et poivre
Disposez les oignons dans un autocuiseur, avec le piment et la sarriette.
Recouvrez d’huile, salez, poivrez et faites chauffer doucement dans une casserole sans que l’huile frissonne, pendant 15 mn.

Laissez refroidir et versez dans un bocal.
Ces oignons confits peuvent accompagner des rôtis ou un bourguignon. Ils se conservent 1 mois au réfrigérateur.

 



Sauce au raifort :
-2 bouts de racines fraîche de raifort.
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre.
- 100 g de fromage frais.
- Sel poivre et une pincée de sucre.
- 2 branches d’aneth.
Nettoyez, pelez les racines et râpez les finement, incorporez le vinaigre, mélangez. Ajoutez le fromage frais, le sucre et l’aneth préalablement haché finement. Salez, poivrez.

 



Vin de la garrigue :
Le thym s’invite à l’heure de l’apéritif !
1 litre de vin blanc
1 petit bouquet de thym commun

Pour préparer cette boisson, rien de plus simple, il suffit de cueillir au début de l’été un petit bouquet de thym. Nettoyez-le soigneusement, laissez sécher, puis faites macérer pendant un mois dans le vin. Dégustez ce vin avec modération avant le repas pour profiter des vertus apéritives du thym.

Le saviez-vous ?
En Provence, le vin de thym est préconisé pour les asthmatiques qui en boivent un petit verre dès le début d’une crise d’asthme.

 



Beurre au thym citron :
Des saveurs originales sur de très beaux toasts !
Préparation : 20mn.
½ plaquette de beurre
1 bouquet de thym citron en fleurs
Sel

Récoltez un joli bouquet de thym citron avec ses fleurs, nettoyez-le et laissez-le sécher quelques instants. Effeuillez votre thym, pour ne conserver que les parties tendres de la plantes (feuilles et fleurs). Mettez de côté quelques fleurs pour la décoration. Sortez le beurre du frigo pour le faire ramollir, pendant ce temps ciselez le thym. Quand le beurre est moins dur, incorporez le thym, salez et malaxez pour bien lier les ingrédients. Tartinez ensuite sur de petits toasts et rajoutez une petite fleur de thym citron sur chaque toast.

Petite astuce :
Il existe une espèce de thym qui pousse en Corse (Thymus herba-barona), dont l’arôme de cumin s’accommode à merveille avec cette recette.

 



Liqueur de thym 
Utilisez les nombreuses vertus du thym en vous faisant plaisir.
Préparation et cuisson : 30 mn. Macération : 1 mois.
1 litre d’eau de vie à 45°C
1 litre d’eau
250 g de sucre
1 bouquet de thym fleuri

Au printemps, au moment où le thym est en pleine floraison, cueillez-en un beau bouquet. Nettoyez-le soigneusement et disposez-le dans un bocal que vous remplirez d’alcool. Oubliez votre préparation pendant un bon mois. Après ce temps de macération, filtrez l’alcool, puis préparez un sirop en faisant chauffer l’eau et le sucre. Portez à ébullition et laissez frémir 2 ou 3 minutes. Laissez refroidir ce sirop et mélangez-le avec l’alcool. Remplissez ensuite de jolies petites bouteilles étiquetées.

Le saviez-vous ?
Cette liqueur de thym est préconisée pour combattre un refroidissement dès les premiers symptômes ou pout traiter les gingivites