Récolte et conservation de plantes aromatiques

La cueillette ou la récolte des plantes aromatiques :


     C’est généralement fraîches que les plantes aromatiques sont les plus intéressantes à utiliser, il est donc préférable de les cueillir au fur et à mesure des besoins, d’autant plus que certaines d’entre elles possèdent un feuillage persistant et que la récolte peut ainsi s’échelonner toute l’année.

     Pour préserver tout leur arôme, mieux vaut procéder à la cueillette le matin, après la rosée, en utilisant des outils bien aiguisés. Les plantes dont on récolte le feuillage doivent être cueillies juste avant la floraison, c’est à ce stade qu’elles sont le plus concentrées en essence. Pour la récolte des sommités florales, attendez le plein épanouissement des fleurs. Ne prélevez que les parties saines des plantes, en coupant les rameaux : ne vous contentez pas d’arracher les feuilles.

      La récolte des racines se pratique généralement à l’automne, en veillant à en laisser suffisamment pour assurer la pérennité de la plante. Il faut ensuite pratiquer une taille de la partie aérienne pour rééquilibrer la proportion de feuillage par rapport aux racines.

     Les graines se cueillent quand elles commencent à se détacher seules de leur réceptacle.

 

La conservation des plantes aromatiques :

images.jpg
    

Les plantes aromatiques conservent leur fraîcheur durant 1 semaine environ si elles sont placées au réfrigérateur, les tiges trempant dans de l’eau. Pour les garder plus longtemps, il faut avoir recours au séchage, à la congélation ou les conserver dans de l’huile ou du vinaigre.

• Certaines espèces comme les thyms, les romarins, les sauges ou les verveines se sèchent bien et gardent leur arôme. L’idéal est d’opérer en été, dans un local sec, aéré et sombre. Dans un lieu trop éclairé, feuilles et tiges perdent leur couleur et deviennent brunes. Les plantes peuvent sécher sur des claies, dans des cagettes ou suspendues en petits bouquets au plafond. Mais quelle que soit la solution choisie, il faut éviter de les entasser. Au bout d’un certain temps (entre 1 et 4 semaines), il suffit de les effeuiller délicatement et de les stocker dans des récipients opaques, fermant hermétiquement, où elles se conserveront durant 1 année. 

      Après séchage, certaines plantes deviennent de véritables aiguilles, dangereuses à utiliser telles quelles, aussi doivent-elles être moulues.

• Les tiges entières peuvent être congelées dans des sacs bien étiquetés. Vous pouvez aussi ciseler les feuilles et les congeler dans des bacs à glaçons ; cela permet d’obtenir de petits glaçons faciles à utiliser l’hiver dans des soupes ou des sauces.

• Les plantes aromatiques peuvent aussi se conserver dans l’huile, dans le sel, ou être ajoutées au vinaigre pour l’aromatiser.


Pour consulter nos plantes :

PAR NOMS FRANÇAIS.

PAR NOMS SCIENTIFIQUES.

PAR COLLECTIONS (LES MENTHES, LES THYMS, LES ORIGANS, LES BASILICS...).

PAR THÈMES (LES PLANTES À INFUSION, LES PLANTES MÉDICINALES, LES PLANTES MÉDIÉVALES...).

NOS PLANTES "COUP DE COEUR".